Category: Chroniques

N’y vois rien

Les choses vont de mal en pis. Depuis trois jours, nous avons perdu contact avec la réalité. Nos caméras sont en panne et notre rue est recouverte d’un épais brouillard. Je ne sais plus quoi penser. Déjà que je me sentais particulièrement troublée par la disparition de mon cône orange, là les mots me manquent. …

Lire la suite…

Les corps morts

Les corps morts que j’ai laissés derrière moi dans le labo du professeur du Click viennent encore me hanter. C’est dommage et ça me laisse un goût amer dans la bouche. Mais il fallait vraiment que je parte; c’était quasiment une question de vie ou de mort. En effet, quand il a compris qu’on lui …

Lire la suite…

Le cône perdu

Mon petit manège n’aura pas duré longtemps. C’est dommage car que je prenais un malin plaisir à intimider ces aventuriers d’un jour qui osaient vouloir stationner devant chez moi; en leur montrant, à ma façon, que non, ils n’étaient pas les bienvenus, à frôler ainsi les limites de notre terrain de la rue du Loup …

Lire la suite…

Le nez en l’air

Ceux et celles qui me connaissent savent que j’ai souvent le nez en l’air. Non pas que je sois snob; mais plutôt parce que j’adore regarder en l’air, tout simplement. Ça me change des imprimantes, des bourrages de papier et de tout ce qui concerne la tribologie en général. La tribologie, qui est l’étude des …

Lire la suite…

Les voitures

Sur la rue du Loup, il y a des voitures. Beaucoup de voitures. Il faut dire que nous habitons à proximité d’une polyclinique, fameuse pour son achalandage élevé et son stationnement payant, ce qui fait en sorte que les clients-patients potentiels choisissent tout simplement de stationner sur notre rue. Et d’ailleurs, qui pourrait les en …

Lire la suite…